JONATHAN BIALOSUKA AMBITIONNE DE SORTIR LA RDC DE LA DÉPENDANCE ALIMENTAIRE

Actualités

Nouveau ministre de Pêche et élevage, Jonathan Bialosuka Wata promet de faire sienne la vision du Président Felix-Antoine Tshisekedi axée sur l’amélioration du social des congolais. Aussitôt qu’il a pris les commandes de ce ministère, cet ancien député national élu et réélu de la Tshangu se donne pour objectif de sortir la RDC de la dépendance alimentaire.

Loin de faire du populisme, Jonathan Bialosuka fait de cette noble ambition un combat de cœur. C’est ainsi qu’il s’y est attelé, le lundi 9 septembre courant, lors de la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur Paluku Biye Yere. » Je suis conscient de la lourde responsabilité qui m’incombe. La Pêche et élevage est un ministère sensible, d’autant qu’il touche au secteur productif et au social du peuple congolais. C’est à ce titre que nous allons travailler pour assurer la sécurité alimentaire de la population et de maintenir l’équilibre de l’assiette du Congolais « , a-t-il rassuré.

RENVERSER LA TENDANCE

Recevant le bâton de commandement des mains de son prédécesseur, Jonathan Bialosuka a fustigé le paradoxe d’un pays potentiellement riche en ressources hydrauliques et en terres arables, dont la majeure partie de la population vit dans la carence alimentaire. » La RDC est un pays richement béni, qui regorge suffisamment des potentialités pour assurer la sécurité alimentaire de toute sa population. Il n’est pas normal qu’elle puisse tout importer, voire les produits alimentaires « , a-t-il affirmé. » La situation actuelle est telle que la RDC n’importe rien sur les marchés des produits alimentaires. Ce, malgré les terres arables, les pâturages et les cours d’eaux poissonneux qui restent sous exploités dans notre pays. Nous allons travailler pour renverser la tendance « , a-t-il promis.

BOOSTER LA PRODUCTION

Le nouveau locataire du ministère de Pêche et élevage estime qu’il n’est pas normal que le Gouvernement congolais puisse continuer à perdre beaucoup de devises dans l’importation des produits vivriers. » Nous allons travailler dans le sens de booster la production locale, exporter des produits alimentaires et faire entrer davantage des devises au pays. Ce qui stabilisera la monnaie locale et contribuera au redressement de l’économie congolaise », a-t-il souhaité.Pour relever le défi de l’amélioration des conditions alimentaires du peuple congolais, conformément à la vision du Chef de l’Etat, Felix-Antoine Tshisekedi compte sur l’intelligence et l’expertise de l’administration de son ministère et du peuple congolais en général.CONSOLIDATION DES ACQUIS Tout en reconnaissant la complexité des problèmes qui se posent actuellement au sein du ministère de Pêche et élevage, il a promis de consolider les acquis de son prédécesseur Paluku Yere Yere. Pour sa part, ce dernier a émis le vœu de voir ce ministère connaître des jours heureux grâce aux capacités managériales de l’actuel ministre.Financier de formation, Jonathan Bialosuka a commencé sa carrière politique dans la société civile. Il a ensuite été élu député national en 2011, puis réélu en 2018, dans la circonscription électorale de la Tshangu. Il était aussi élu sénateur en 2016. 

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter